Hipster avec Diamant Cap

Tous les "cas" que j'ai suivi sont des cas appelés "cas sociaux" de cette résultante beaucoup d'insolence me parvient.

Je ne suis pas en présence de "cas" mais bien d'êtres HUMAINS!

Tous ceux que j'ai rencontré m'ont appris la vie. Par préservation de leur identité, de leur image je n'ai pas souhaiter divulguer leurs noms mais plutôt leur cœur !

Nous sommes en présence d'Être que la vie à malmenés comme la mienne. Cette vie n'a pas toujours  était claire, limpide mais plutôt sombre mais elle m'a toujours préservée de la rue! Certains l'on expérimentée au travers de difficultés diverses et variées.

A ceux-là je tire mon chapeau !

car il en faut du courage pour supporter le regard, votre regard, celui des autres...

Ils sont devenus des amis et oui leurs cœurs résonnaient au même rythme que le mien, je les ai "expérimentés" et j'ai compris le sens de l'humain et surtout le sens de LA VIE !!!!

On apprend beaucoup au travers de leur souffrance, de leur quotidien. Alors je me suis immergée dans la rue, cette rue "sale" ou grouille tant de gens "sales" et pourtant leur cœur est pur! immaculé! 

Tous comme nous, ont leur difficultés, leurs défauts et leur cœur.

Voici quelques exemples qui me serviront à faire comprendre au monde surtout celui qui nous entoure que vous n'avez rien à craindre à les rencontrés, ceux ne sont pas des pestiférés!

Tout d'abord "Carole", 

Elle a le cœur sur la main mais elle est malade, très malade, elle touche le RSA oui...ET ALORS? elle en a besoin pour laver son linge car elle n'est pas "sale", elle part tous les deux jours faire sa machine à pied car elle n'a pas les moyens véritable d'investir dans l’électroménager alors elle attend que le linge s'entasse pour partir à la laverie. Avec trois sous tous les deux jours elle pourrait les mettre de côté pour s'offrir une machine  à laver mais qui lui lavera le linge pendant "l'économie"? Elle ne peut pas se le permettre alors elle s'arrange pour que quelqu'un puisse le lui porter car c'est loin et elle est malade je le rappelle....

Puis vient "Eric",

Lui c'est un  autre problème, à la rue définitivement! Mauvaise éducation ... que peut-il de plus? s'en refaire une?...

Il essai chaque jour.  Mal accompagné certes mais dévoué! dévoué pour "Carole" qui ne peut emmener son linge jusqu'à la laverie. Et Il attend une énième réponse ...DE REFUS pour un travail car il a l'âge de ne plus être travailleur ... n'importe quoi n'est-ce pas...? Quand on veut on peut! et il le sait. Je pense qu'il s'en sortira mais cela prendra beaucoup de temps.

Enfin "Christophe",

Travailleur, GRAND travailleur! sa force l'a pénalisée. Il n'est pas encore à la rue car bon nombre de personnes lui tendent la main. Ça n'a pas été facile pour lui de faire tomber les barrières de l’égo, ce fameux égo qui nous empêche de vivre heureux, mais il l'a fait et sa fierté en a pris un coup mais il est heureux car il a trouvé de l'aide. Grâce à ces mains tendues il remontera la pente.

Bon nombre de personnes dans son cas commencent à vivre la descente aux enfers! il n'y est pour rien, une mauvaise pathologie vient de le stopper en plein vol, il va devoir redéfinir sa voie mais peu importe il ne veux pas vivre aux crochets des uns et des autres, il veut se battre pour sa liberté !!!! Et il l'aura j'en suis sûr! 

Alors voyez le nombre de "cas sociaux" différents que nous avons abordés, nous montre un panel de ce qu'il pourrait nous arriver car personne, je dis bien personne n'est dans sa bulle...

Pour ma part,

j'ai fais un investissement ÉNORME!!!!!! de mon cœur pour les soulager du mieux que je pouvais, de par une parole, un geste tendre, une écoute, un élan administratif...  je rappelle qu'ils n'ont pas d'accès internet faute de moyen, alors j'ai revêtis mon habit de secrétaire (mon premier métier) pour les aider. Cette aide vous pouvez leur accordée sans crainte car ils sauront en retour... VOUS AIDER.